Un scrutin qui nous oblige

Plusieurs enseignements au lendemain de cette intense journée pour l’Europe que nous avons vécue le jour de la fête des mères. Les  concitoyens européens se sont rendus aux urnes, faisant fi des pronostics défaitistes  des medias de l’audiovisuel.

L’idée d’un besoin plus encore qu’une envie d’Europe fait son chemin. Les appels à la mobilisation ont été entendus et notamment dans le Pas-de-Calais, avec une participation en hausse de 14% !

La liste « Renaissance » conduite par  Nathalie Loiseau et sa belle équipe, arrive en seconde position derrière les fans de Mme Le Pen, avec finalement un petit écart d’un point à peine. De quoi regretter l’initiative et l’obstination de faire cavalier seul du président de l’UDI, Jean Christophe Lagarde, et la non intégration de son parti à la liste « Renaissance », ... qui  aurait été assurément  en tête !

La confirmation de l’affaiblissement significatif des listes dites traditionnelles de droite "LR" et de "gauche", surtout dans le Pas-de-Calais où le Parti Socialiste fut si longtemps dominant. Je ne m’attarde pas sur  la contreperformance  des « Insoumis »,  sujet non impactant pour notre département.

Par contre, la progression sensible de la liste  des « Verts »  traduit la préoccupation des électeurs pour l’avenir de la planète. Et notamment des jeunes et des primo-votants, nombreux à se présenter devant l’isoloir.

C’est un constat unanime qui  m’a été fait lors de mon tour  des bureaux de vote de ma  circonscription. Toute la journée, au cours d’un véritable marathon  de 250 km et 40 étapes,  il m’a été confirmé  que la génération 2000, se manifestait . Et il est fort probable qu’elle ait voulu s’associer aux appels  venus des pays du Nord.

Je n’ai pas boudé mon plaisir en faisant ce constat, l’interprétant aussi comme un modeste résultat des échanges avec toutes les Terminales des lycées du Béthunois en début d’année, m’efforçant de les sensibiliser à ce premier vote, qui plus est pour l’Europe,  qu’ils auraient l’occasion d’exprimer.

Ce tour sur le terrain m’a aussi confirmé dans l’idée que le trop plein de listes avait brouillé le sens du scrutin. 34... et dire que les Allemands ont fait "mieux" ou plutôt pire que nous ! D’abord,  parce que cette abondance  en  a compliqué sérieusement l’organisation, nécessitant l’installation de panneaux qui sont restés pour  la plupart vides dans les petites communes. Mais surtout parce qu’il a déstabilisé les électeurs. Des candidats sans visage, des listes sans affiches passe encore, mais des listes sans programme et des candidats sans bulletins…

Il faudra à mon avis en tirer les conséquences au plan législatif. Trop de démocratie pourrait tuer la démocratie.

Enfin, et ce point est essentiel, le vote des citoyens d’Europe va modifier sensiblement la composition du nouveau Parlement qui siègera à Strasbourg.

Le consensus  étant de rigueur, le pôle des centristes sera  systématiquement associé aux décisions et indispensable pour la constitution de majorités. Les négociations sont déjà en route.

22 nouveaux élus de "Renaissance"  que je félicite chaleureusement, notamment Dominique Riquet, seul alto-français,  rejoindront très vite leurs 732 collègues à  Bruxelles.

Pour ce qui concerne les députés français, il nous appartient d’être plus déterminés que jamais pour concrétiser une  transformation nécessaire  du pays, qui profite à ceux qui en ont le plus besoin . Il s’agit désormais d’une course contre la montre.

Le Président de la République en est conscient, le Premier ministre et le Gouvernement également.

MDA

 

 

 

 

 

 

 

 

zoom sur...

Mes rapports parlementaires

rapport parlementaire

Retrouvez en téléchargement mes rapports d'informations