Votre Députée

Marguerite Deprez-Audebert

Votre députée

Jean Claude Thorez

Jean Claude Thorez

Suppléant de Marguerite Deprez-Audebert.

 Retraité du privé, Jean Claude Thorez s'est engagé dans la vie politique en conduisant une équipe municipale a Sailly-sur-La-Lys et a été élu Maire en mars 2014. Persuadé que la diversités des idées et le non clivage entre droite et gauche sont une force pour travailler ensemble au redressement du pays, il dirige son conseil municipal composé d'hommes et femmes d'horizons et de sensibilités différents.

Il est également Vice-Président de la communauté de communes Flandre Lys

Partageant les mêmes convictions que Marguerite Deprez-Audebert qui sont la volonté de construire l'avenir de tous et de donner à chacune et à chacun sa juste place dans la société, il s'est naturellement engagé à ses côtés lors des élections législatives.

Jean Claude Thorez est également Membre de l' UNAFAM (Union Nationale des Familles et Amis de personnes malades et (ou) handicapées.

Les commissions et groupes de travail

Comme tout député, Marguerite Deprez-Audebert a intégré l’une des 8 commissions permanentes de l’Assemblée nationale, la commission des Affaires économiques. De plus, elle a demandé à faire partie de la commission des Affaires européennes, commission non permanente, et a été choisie pour faire partie du groupe de réforme de l’Assemblée nationale sur l’ouverture à la société civile et le rayonnement scientifique et culturel.

Commission des Affaires économiques

La commission des Affaires économiques est l’une des 8 commissions permanentes de l’Assemblée nationale. Elle traite de sujets très transversaux comme l’agriculture, la pêche, l’énergie et les industries, la recherche appliquée et l’innovation, la consommation, le commerce intérieur et extérieur, les postes et communications électroniques, le tourisme, l’urbanisme et le logement.

La commission est composée de 73 membres, appelés les commissaires aux Affaires économiques. Elle est présidée par Roland Lescure, député La République en Marche, de la 1ère circonscription des français établis hors de France. On compte 4 vice-présidents, 2 de la majorité et 2 de l’opposition et 4 secrétaires également issus pour moitié de la majorité et de l’opposition.

Comme en commission des Affaires européennes, j’ai un rôle un peu particulier au sein de la commission des Affaires économiques puisque je suis référente des Affaires européennes en commission des Affaires économiques, ce qui implique d’informer ma commission de ce qui se passe en commission des Affaires européennes.

La commission des Affaires économiques est régulièrement saisie « pour avis » sur un ou des articles d’un texte de loi (ce qui veut dire qu’on nous demande de nous prononcer sur un ou plusieurs articles avant la séance publique même si le projet ou la proposition de loi sort du champ de nos compétences).

Nous menons souvent des auditions pour alimenter notre réflexion, mais également pour contrôler l’action du Gouvernement et la mise en œuvre des lois votées.

Commissions des Affaires européennes

Commission affaires européennes

La commission des Affaires européennes n’est pas une commission permanente. Elle est composée de députés issus des 8 commissions permanentes de l’Assemblée. Le travail de la commission est d’exercer un contrôle, sur les activités européennes du Gouvernement. Elle s’attache à sensibiliser et éclairer les députés sur les enjeux européens et à porter au niveau européen les priorités françaises.

La commission est composée de 48 membres, appelés les commissaires aux Affaires européennes. Elle est présidée par Sabine Thillaye, député La République en Marche, de la 5ème circonscription d’Indre-et-Loire. On compte 4 vice-présidents, 3 de la majorité et 1 de l’opposition et 4 secrétaires tous issus de l’opposition.

Comme en commission des Affaires économiques, j’ai un rôle un peu particulier au sein de la commission des Affaires européennes puisque je suis référente des affaires économiques en commission des Affaires européennes, ce qui implique d’informer ma commission de ce qui se passe en commission des Affaires économiques et de m’impliquer sur les sujets liant Europe et économie.

La commission n’a pas de travail législatif à proprement parler, puisque nous ne sommes pas saisis de texte de lois. Néanmoins nous contrôlons les différents textes législatifs issus du Parlement européen et nous donnons notre avis sous forme de résolution ou en vérifiant la subsidiarité de ces derniers. (c’est-à-dire vérifier si la compétence sur laquelle porte le texte relève bien de l’Union européenne et non pas des États)

Groupe de réforme sur l'ouverture de l’Assemblée nationale à la société civile et son rayonnement scientifique et culturel

groupe travail reforme AN

Dès la reprise parlementaire de septembre, le Président de l’Assemblée nationale, François de Rugy, a lancé 7 groupes de travail qui, tous les 6 mois et sur toute la durée du mandat, vont proposer des pistes de transformation de l’Assemblée nationale.

J’ai été choisie par le groupe MoDem pour siéger au sein du groupe qui travaille sur l’ouverture de l’Assemblée nationale à la société civile. Pour cette première séquence, qui va de septembre à décembre, nous avons réfléchi autour de la question « Comment valoriser le travail parlementaire ? ».

Ces réflexions ont été enrichies par les nombreuses auditions que nous avons menées depuis fin septembre. J’ai pour ma part beaucoup insisté sur la nécessité d’utiliser l’éducation comme levier pour faire comprendre et donc valoriser le travail parlementaire auprès de nos concitoyens. La pédagogie dès le plus jeune âge et la connaissance de nos institutions et de leur utilité doivent faire partie de la réforme de notre Assemblée.

J’ai également proposé un apport personnel au rapport pour inciter à valoriser le rôle de la presse hebdomadaire locale dans la diffusion de l’information et du travail des parlementaires. Cette presse de qualité, qui reste l’un des supports d’information papier le plus lu en France, est un vecteur de confiance pour les citoyens et tout ne doit pas passer par le numérique.

Votre députée

Marguerite Deprez Audebert

Issue d'une famille ancrée dans le Pas-de-Calais, Marguerite Deprez-Aubebert est l’aînée des quatre enfants de Léonce Deprez et d'Éliane Basin.

Scolarisée à Béthune jusqu'au Baccalauréat, elle a par la suite suivi des études en sciences économiques à Lille 1, puis à l'université Paris-Sorbonne.

Elle est mère de deux enfants.

Sa vie professionnelle s'est déroulée dans l'univers de la presse hebdomadaire régionale, en tant qu'éditrice de trois titres, et de l'imprimerie industrielle.

Elle est élue une première fois aux élections municipales de 2014, où elle intègre la majorité municipale de la ville de Béthune comme Adjointe au Maire chargée du développement économique, du tourisme et de la coordination avec les universités et le jumelage. Elle est élue une seconde fois au conseil régional des Hauts-de-France en 2015.

Suite à la création du mouvement En Marche, elle adhère au projet d'Emmanuel Macron. Elle est investie dans la 9è circonscription du Pas-de-Calais sous l'étiquette La République En Marche ! - MoDem pour les élections législatives en 2017, au termes desquelles elle est élue députée avec un score de 57,66% des voix.

Elle préside également l'association Amigraf, et est membre du Mouvement européen dans le Pas-de-Calais.

Depuis son investiture au Palais Bourbon Marguerite Deprez-Audebert est :

Mes collaborateurs

À l'Assemblée nationale

 

Renan-Abhinav Moog

En circonscription

 

Marc Desramaut

Ludovic Declercq

Ludovic DECLERCQ

Ludovic est en charge des équipements informatiques, de la création technique du site internet et des relations avec les marcheurs en circonscription. Webmaster, community manager, graphiste et photographe à ses heures perdues, il s'est engagé au côté de Marguerite Deprez-Audebert depuis le début de la campagne législative. 

Ludovic Declercq

Dorothée MOREL

Familiarisée aux relations humaines sur le terrain de part ses fonctions de correspondante de presse durant de longues années, pédagogue et professionnelle dans le domaine des Lettres par son métier d'enseignante, Dorothée rejoint l'équipe de Marguerite Deprez-Audebert dès le début du mandat. Elle est en charge du courrier, de l'agenda et des relations avec les élus et les entreprises, dans la circonscription.