Mes Actions

Marguerite Deprez-Audebert

Une Europe qui protège..

 C’est assurément la thématique qui sera mise en exergue et qui répond à une attente, à l’aune du prochain scrutin de mai 2019.

Nous avons eu l’occasion de le vérifier ce lundi 22 octobre lors de la consultation citoyenne organisée par le Mouvement européen du Pas-de-Calais, et animée par son Président, François Vié.

Que ce soit au plan de la sécurité, celui des droits sociaux et de l'emploi, ou de notre environnement, les attentes en termes de protection sont précises.

 

Le sujet des migrants, même si les flux se sont considérablement atténués, voire normalisés reste une préoccupation. Leur intégration se passe bien dans l’ensemble.

J’ai personnellement une forme d’admiration pour ces jeunes courageux qui affrontent tant d’obstacles.

Cette semaine, la municipalité de Saint-Venant a accepté d’accueillir si besoin certains réfugiés politiques.

Je salue ce geste.

 

La menace du terrorisme plane toujours, pas moins de 8 attentats ont été déjoués cette année.

Les frontières de l’Union Européenne doivent donc être confortées.

Notre nouveau ministre de l’Intérieur, Christophe CASTANER a d’ores et déjà affirmé une volonté de fermeté qui interpellera Bruxelles.

Les menaces ont changées, les forces de défense doivent être adaptées et coordonnées à l'échelle européenne.

 

Un autre volet de la sécurité est la protection des données et celle relative à la cybersécurité.

L’Europe a pris les devants et est très attentive, du fait des puissants moyens développés par nos grands « voisins » russes et américains mais aussi et de plus en plus asiatiques.

 

Pour ce qui est de la protection sociale, elle est naturellement liée à l’économique.

Ce n’est qu’en réduisant les distorsions de concurrence que l'on parviendra à redonner de la compétitivité à nos entreprises et, in fine, à préserver les emplois et donc les avantages qui leur sont liés.

C’est également en ayant une véritable politique commerciale européenne, en imposant nos valeurs humanistes et nos exigences environnementales que nous parviendrons à faire peser et résister l’Europe, et donc nos emplois, au sein de cette globalisation mondiale.

Parallèlement, il nous faut aboutir à une plus forte convergence :

  • fiscale en instaurant un tunnel (ou un serpent !) avec un plafond et un plancher pour l’impôt pour les sociétés, comme nous avons su le faire jadis pour l’euro !
  • sociale, le président de la Commission, Jean-Claude JUNCKER, a fait adopter l’an dernier au sommet de Göteborg un socle de 20 mesures qui pourraient faire consensus à plus ou moins long terme. Avec ma collègue Carole GRANDJEAN, je suis chargée d’un rapport sur cette initiative. Le but est de tenter de hiérarchiser les points d’accord potentiels en fonction des priorités des pays. Un exercice d’humilité qui rappelle, si c’était nécessaire, que l’Europe ne peut progresser que pas à pas. C’est d’ailleurs ainsi que notre patrie, la France s’est construite au fil des siècles ! Des auditions dans plusieurs capitales m’ont permis de constater que la France sociale n’était pas en retard par rapport à la moyenne européenne, même si sur certaines thématiques comme l’équité homme-femme, les pays nordiques, comme la Finlande, sont à la pointe de l’Europe. La France est un bel exemple à suivre sur d’autres thèmes.

 

Enfin pour préserver notre environnement, le sujet est, on le sait, planétaire, mais l’Europe doit être leader et unie sur la protection des citoyens et les mesures à prendre, de l’interdiction progressive du glyphosate à celles des emballages plastiques, à la réduction des énergies fossiles par tous les acteurs, y compris les cargos internationaux qui sillonnent nos océans.

La France tient et tiendra son rôle de meneur en ce domaine.

 

Une synthèse de toutes les consultations citoyennes lancées sans quasiment tous les pays de l’Union sera faite. courant décembre.

Chacun de ces trois piliers y sera certainement présent.

Ils concernent les citoyens européens dans leur quotidien.

Restez connecté avec votre députée

Permanence Parlementaire de Marguerite Deprez Audebert

Adresse

34, rue Eugène Haynaut 62400 Béthune

Tél.: 03.21.52.92.04

Abonnez-vous à ma newsletter