Ma vie de députée

Marguerite Deprez-Audebert

Lundi 22 novembre

Le lancement de la 10ème édition de la Semaine de l'Industrie, à la sucrerie Téréos à Lillers en présence de Mme la Sous-Préfète Chantal Ambroise est l’occasion de rappeler que le PIB de l’arrondissement de Béthune - 18% - est le plus important du Pas-de-Calais. Il faut réenchanter l’industrie et rendre ses métiers attractifs : l’usine d’hier n’a plus rien à voir avec celle d’aujourd’hui et de demain, c’est un des objectifs de cette 10ème édition qui a pour thème "Inventer un avenir durable". Je rappelle que 70 000 postes sont encore à pourvoir en France… et 677 dans notre Bassin d’emploi de Béthune.

Mardi 23 novembre

Après mon arrivée à Paris, je me rends directement au ministère de l’Éducation nationale où la secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, Sarah El Haïry, organise un échange pour améliorer la prochaine édition du Service national universel (SNU).

Puis je rejoins les députés du MoDem pour notre réunion hebdomadaire. En la présence de François Bayrou, président, et de Marc Fesneau, ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, nous faisons un point sur l’actualité et les deux « niches » parlementaires de la semaine (groupes UDI et Agir ensemble.)  Les échanges portent également sur une proposition de loi de notre groupe, présentée par Elodie Jacquier-Laforge qui vise à encourager l’engagement politique et la présence des femmes dans les fonctions électives et surtout exécutives dans les communes de petite taille et EPCI.

Après les Questions au Gouvernement (QAG), le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, présente les résultats d’une enquête menée auprès de plus de 4 500 Français sur leur perception du travail et du mandat des députés. La dernière étude consacrée à cette question qui a été effectuée par l’Assemblée nationale remonte à 1985… Les résultats de ce sondage montrent que nous devons fournir un effort plus important pour mieux expliquer notre mandat et nos activités. À ce titre, la présence sur le terrain joue un rôle-clé pour échanger avec les citoyens, associations, syndicats et entreprises. Mais il faut aussi expliquer ce que font les députés, tâche à laquelle j’accorde beaucoup d’importance, dans le cadre de mes récapitulatifs hebdomadaires (« semaine de députée »), des lettres d’informations en version papier distribuées en circonscription et d’une publication à venir que je présenterai dans quelques semaines. Je constate toutefois que le sujet des circonscriptions n’est pas évoqué et qu’on n’a pas vraiment posé la question de l’attente des citoyens à l’égard de chaque catégorie d’élus.

Pour en savoir plus : https://data.fondapol.org/wp-content/uploads/2021/11/CSA-pour-lAN_Rapport-de-re%CC%81sultats_2311.pdf

En début de soirée, je me rends au siège du MoDem pour participer au bureau exécutif de notre mouvement.

Mercredi 24 novembre

Comme la réunion de la commission des Affaires économiques est annulée, j’assiste à une visioconférence organisée par la commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi en faveur des indépendants. Nous auditionnons Vincent Tejedor, sous-directeur à la direction générale des entreprises (DGE) au sein ministère de l’Économie.  À l’heure de la relance, le soutien aux indépendants (commerçants, artisans, professions libérales) est une priorité. Il s’agit non seulement de tirer les bonnes leçons de la crise sanitaire, en améliorant la protection sociale des travailleurs indépendants, mais aussi de préparer l’avenir grâce à l simplification du statut juridique des petites entreprises et à la facilitation de l’accès à la formation. À ce titre, Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises lancera le 1er décembre les Assises du commerce, qui ont pour objet de préparer aux enjeux à venir les commerces de proximité dont le rôle dans l’activité économique et sociale de nos villes et villages est essentiel.

Rapporteure sur la proposition de loi visant à améliorer le régime d’indemnisation des catastrophes naturelles (PPL « Cat Nat »), je prépare avec des collaborateurs du groupe MoDem l’examen de ce texte. Cette PPL fera l’objet d’une commission mixte paritaire (CMP) entre députés et sénateurs le 8 décembre prochain. Notre objectif de faire adopter ce texte très attendu et sur lequel nous travaillons depuis un an afin d’améliorer les conditions d’indemnisation des assurés tout comme l’accompagnement des élus locaux en cas de catastrophe naturelle.

Dans l’après-midi, en Commission des Affaires européennes, je suis amenée comme « doyenne » à remplace la présidente Sabine Thillaye. Nous examinons une proposition de résolution européenne, déposée par les députés du groupe Gauche démocrate et républicaine (GDR), relative au financement de la transition écologique. Cette proposition invite le Gouvernement français à agir en faveur d’une déduction des dépenses liées à la transition écologiques de règles dites de Maastricht. Celles-ci visent à assurer la stabilité économique, financière et budgétaire au sein de l’union économique et monétaire en limitant la dette et le déficit publics. Christophe Jerretie prend la parole pour le groupe MoDem : la transition écologique et la bonne gestion des finances publiques sont deux impératifs qu’il ne faut pas opposer l’un à l’autre. Si nous sommes d’accord sur le fait que le cadre budgétaire européen mérite d’être réformé et qu’il faut être attentive à la question écologique, il ne serait pas opportun d’exclure ces investissements de l’architecture budgétaire. La réforme du pacte budgétaire devra être globale et elle pourra donc inclure les enjeux environnementaux, au lieu de les exclure, comme le préconise la PPRE. La commission des Affaires européennes rejette donc cette proposition qui sera examinée par la commission des Finances avant de passer en séance publique début décembre. Il convient néanmoins de souligner la qualité des débats et la volonté partagée par les membres de la commission de réfléchir ensemble à cette question importante.

Jeudi 25 novembre

J’assiste à une visioconférence de l’Association nationale des élus des territoires touristiques (ANETT) au sujet des hébergements touristiques. Je me rends ensuite à l’hémicycle pour assister à l’examen des textes déposés par le groupe Agir ensemble dans le cadre de sa niche parlementaire.

Dans l’après-midi, j’ai le plaisir de recevoir un groupe de membres de la confrérie de l’échalote de Busnes et du comité historique qui découvre le palais Bourbon et mon environnement parisien de parlementaire.

Vendredi 26 novembre

De permanence à l’hémicycle, je participe à l’examen des textes déposés dans le cadre de la niche parlementaire du groupe UDI avant de retourner en circonscription.

Je me rends aux funérailles de Jean-Paul Seulin, ancien maire de Fouquières-les-Béthune, qui a lutté contre une longue maladie. La belle petite église est emplie d’émotion. Nous garderons le souvenir d’un humaniste aussi attentif à ses administrés qu’aux migrants hébergés dans le centre dédié, IL s’était beaucoup investi dans le redressement des comptes de sa commune, tout en ayant à cœur de réaliser, en bon technicien de la DDE, l’effacement des réseaux afin de le rendre encore plus attractif.

A la rencontre des membres de l’Association « les compagnons de la bonne humeur », qui fonctionne comme un Groupe d’Entraide Mutuelle autour du handicap psychique. Présidée par la dynamique Mme Lecocq depuis 3 ans, et parrainée par l’APEI de Béthune, ils organisent de nombreuses activités collectives et cafés des aidants, afin de rebondir après par exemple un burn out, un deuil, …

Direction le Centre de Secours et d’Incendie – CIS- de Saint Venant pour leur cérémonie de la Sainte Barbe. Nos soldats du feu sont de plus en plus des soldats de l’eau au regard de leurs nombreuses interventions liées aux inondations.  Un peu frustrant de ne pouvoir assister à toute la cérémonie, devant assurer des engagements antérieurs.

Le soir, dîner en l’honneur du centenaire de l’association régionale des médaillés de la Légion d’honneur au lycée hôtelier du Touquet… un excellent repas au profit des enfants hospitalisés.

Samedi 27 novembre

Passage à la salle Vantouroux rue de Lille à Béthune pour saluer les bénévoles du Caféméléon qui organisent un troc de noël pour donner une seconde vie aux jouets que les enfants n'utilisent plus.

Découverte matinale, avant la pluie…du marché de Noël 2021 de Béthune pour saluer et souhaiter une bonne installation aux commerçants à l'ouverture de la cité de Noël, et avant d’aller soutenir les animateurs du Pélican Club organisateurs du championnat de France N2 à la piscine de Béthune.

Très joli concert à l’église de Verquigneul pour la Ste Cécile.  Arborant un élégant et nouvel uniforme l’harmonie municipale, sous la direction d'Arnaud Barbier et son adjointe Alice Pannier est en pleine progression. Les nombreux diplômes remis en attestent.

Dimanche 28 novembre

Direction Gonnehem, sous une forte pluie et le temps de constater que le niveau de nos rivières mont et que nos champs sont noyés. L’harmonie municipale, sous la houlette de son chef Christophe Roussel, interprète notamment une magistrale symphonie inachevée (Schubert) à la fin de la messe. L’on fête également Saint Eloi et les Charitables de la commune avec une remise de médailles.

zoom sur...

Mes rapports parlementaires

rapport parlementaire

Retrouvez en téléchargement mes rapports d'informations