Ma vie de députée

Marguerite Deprez-Audebert

Une semaine avec une météo qui donnait du baume au cœur, mais surtout rythmée par les désormais habituelles visioconférences de commissions et auditions des acteurs de notre territoire.

Lundi, auditions des syndicats des résidences de tourisme et d’hôteliers, visio avec le Préfet et ses services et réunion de mon groupe MoDem. Mardi, après avoir assisté par écran interposé aux Questions au Gouvernement, en Affaires économiques, nous avons reçu Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État au Tourisme. Nous ne le répéterons jamais assez, le tourisme est l'un des secteurs les plus touchés avec l’aéronautique et l’automobile, par la crise qui paralyse notre économie. Le Gouvernement a d’ailleurs pris des mesures particulières pour les professionnels de l’industrie touristique. Il était important d’en discuter avec le ministre. Il s’agit de relancer notre économie touristique qui sera forcément différente dans le monde d’après. Il nous faudra certes aller de l’avant mais aussi changer notre modèle. Comment évoluer vers un tourisme adapté aux contraintes vertes, freiner le tourisme de masse, quel nouveau sens donner au mot « vacances » ?

Ce changement va impacter la production. Notre pays a réalisé avec cette crise le rôle clé de l'industrie agroalimentaire par exemple et l’impératif stratégique de préserver des productions locales ou a minima européennes. Celle-ci a en effet permis à notre pays de tenir bon ces deux derniers mois. C’est pour cela que la commission des Affaires économiques a reçu jeudi Philippe Varin. Le Président de « France Industrie » a rappelé que malgré les défis, notre industrie a assuré la continuité de la production en donnant toutes les garanties de sécurité sanitaire aux salariés. Par ailleurs, nous avons abordé la question de la relance économique. L’objectif est clair : l’environnement doit être au cœur. L’octroi d’une aide de 7 milliards d’euros à Air France a été d’ailleurs conditionné à une trajectoire bas carbone contraignante.

C ’est avec le représentant permanent de la France auprès de la commission européenne, M. Léglise-Costa, que nous avons évoqué également ces sujets qui concernent également l’Union européenne. L’ambassadeur nous a briefés sur les récentes décisions de Bruxelles, qui après une période décevante d’attentisme s’est ressaisie et a compris l’intérêt et la nécessité d’avoir un discours et une stratégie communs.

Vendredi, c’était le coup d’envoi de l’opération distribution des masques aux Béthunois ; grâce à la participation de centaines de bénévoles pendant trois jours, toute la ville et ses 15 000 logements ont été visités ; une remarquable organisation de la municipalité.

A 11h, nous nous sommes retrouvés en très petit comité avec Mme la Sous-préfète, Olivier Gacquerre, Maire, le Colonel Rémoleux au nom des Anciens combattants, et un seul porte-drapeau issu du corps de pompiers devant le Monument aux Morts. Le 75 è anniversaire de l’Armistice du 8 mai 1945 aura été très différent aussi cette année, mais il ne pouvait pas être passé sous silence (d’ailleurs c’est le Président Macron qui avait  signé  le message)…..pas plus que les 70 ans de la déclaration de Robert Schuman, qui marqua la fondation de l’Union européenne , le lendemain samedi 9 mai,  journée de l’Europe depuis 1985 .

zoom sur...

Mes rapports parlementaires

rapport parlementaire

Retrouvez en téléchargement mes rapports d'informations