Ma vie de députée

Marguerite Deprez-Audebert

Lundi 20 janvier

Après la traditionnelle réunion d’équipe sur les dossiers en cours et l’agenda prévisionnel de la semaine, je reçois M. Giraud, le nouveau directeur de la DGFIP 62, (direction générale des finances publiques du Pas de Calais), nouvellement nommé. La DDFiP 62 regroupe les missions et les services de la Direction des Services Fiscaux et de la Trésorerie Générale du Pas-de-Calais. Elle est donc l’interlocuteur des usagers en matière de fiscalité et de gestion publique. Nous abordons des sujets variés : prélèvement à la source, les Maisons France Service, collectivités locales… et transfert prochain de postes dans les villes moyennes (une bonne nouvelle est intervenue dix jours plus tard qui concerne 50 villes dont Béthune !).

Puis rendez-vous téléphonique avec le Docteur Pochet, médecin urgentiste co-auteur d’un projet novateur, pour lequel me rejoint Hervé Deroubaix, Maire de Robecq et responsable du contrat local de santé pour la Communauté d'agglomération de Béthune-Bruay Artois Lys Romane. La clinique de Bruay, désormais fermée, se posent en effet les questions d’accès aux soins sur le Bruaysis et le risque d’affluence supplémentaires aux urgences de l’hôpital de Béthune Beuvry.

Mardi 21 Janvier

Une journée qui commence mal avec un retard de mon train et de mauvaises conditions de voyage. J’inaugure la nouvelle grille ; fini le TGV de 7h 18. Un TER retardataire à cause du précédent annulé… et donc archibondé. J’alerte toute la hiérarchie de la SNCF, y compris le président des Hauts de France. Heureusement le TGV nous attendra en gare d’Arras et nous arrivons à Paris avec 25 mn de retard sur l’heure prévue !

Pas le temps de faire un point avec mon équipe, je me rends à la réunion hebdomadaire du groupe Modem. Tous ensemble, nous établissons un programme afin d'être le mieux possible préparé à l'examen du projet de loi sur les retraites.

La réunion dure plus longtemps que prévu, je ne peux pas me rendre à certains événements de mon agenda. Par contre, je profite d'un déjeuner rapide avec mon équipe, c'est la dernière semaine de notre stagiaire qui a trouvé un job à Munich. Bonne chance Anah !

Cet après-midi je loupe les questions d’actualité au Gouvernement. En effet, je suis conviée à l'Elysée pour écouter en live le discours de notre Président de la République qui s’adresse à 500 champions  des ETI (entreprises de taille intermédiaire, dont le CA est supérieur à 250 millions). A cette occasion, il lance la nouvelle stratégie du gouvernement à leur égard. Il ne manque pas de mentionner le rapport de mon collègue Guillaume Kasbarian, qui a récemment travaillé sur le sujet.

Mercredi 22 janvier

Ce matin, en commission des Affaires économiques, deux collègues présentent leur rapport sur la couverture mobile et numérique du territoire. Je profite de cette occasion pour évoquer le problème du déploiement des réseaux, qui ne tient pas toujours compte des sites de qualité architecturale et des dysfonctionnements dans les missions des opérateurs et les mairies.

À l'occasion de la journée franco-allemande, nous recevons M. Nikolaus Meyer-Landrut, ambassadeur d'Allemagne en France, au sein de la commission des Affaires européennes. Dans la soirée, je me rends également au siège de BPi France, qui organise à son tour un événement pour honorer les relations entre nos deux pays.

Sympathique dîner et échanges animés autour de notre ancien Président de groupe Modem devenu Ministre, Marc Fesneau ; ce dernier me confirme sa venue à Lillers pour ma cérémonie de vœux de mi-mandat programmée lundi 27 prochain.

Jeudi 23 janvier

Un départ matinal de Paris pour rejoindre à Lille la commission thématique au Conseil régional. Puis direction de Bruxelles pour assister aux rendez-vous pour le rapport sur Erasmus +. Mais il y a toujours plus de retard... les trains pour Bruxelles ont tous des difficultés à arriver en gare ; une heure de retard pour une demi-heure de trajet ! Résultat, la première réunion est annulée et la deuxième est écourtée.  L'après-midi, nous avons plus de chance et nous pouvons enfin travailler pour notre rapport.

Les auditions sont très intéressantes et nous sommes vraiment bien accueillis ; pas de doute, à Bruxelles, on compte beaucoup sur Paris pour faire progresser l’Europe. Retour sur Béthune via Lille et l’omnibus …

Vendredi 24 janvier

Rendez-vous avec les citoyens de la circonscription où les thématiques des échanges sont variées : pénibilité du travail et chômage des seniors, accueil et accompagnement d’un réfugié politique iranien kurde …

La CFDT vient me voir afin d’échanger sur le projet de réforme du système de retraites. Un dialogue courtois et constructif s’instaure, les propos sont clairs, ce qui n’empêche pas les délégués d’exposer leurs inquiétudes et mettre le doigt sur les points de vigilance qu’ils souhaitent porter.

Avant dernier week end de janvier, les vœux sont encore d’actualité. C’est avec plaisir que je me rends à Oblinghem, où le maire et son premier adjoint confirment décrocher après des décennies d’investissement au service de leur commune, puis Allouagne. Partout présence fournie ; les citoyens semblent heureux de se voir et d’échanger.

Samedi 25 et dimanche 26 janvier

Les journées « portes ouvertes » des lycées Malraux et Blaringhem me permettent de rencontrer les équipes pédagogiques, les futurs étudiants et leurs parents.

La cérémonie de vœux à Béthune, c’est devenu un vrai spectacle ; cette année, ouverture du complexe, c’est le thème « Béthune fait son cinéma « qui est choisi.  Le Maire Olivier Gaquerre a prononcé son discours devant une salle archicomble, souhaitant une excellente année 2020 à l’assemblée.

zoom sur...

Mes rapports parlementaires

rapport parlementaire

Retrouvez en téléchargement mes rapports d'informations