Ma vie de députée

Marguerite Deprez-Audebert

 

 

Marathon au Vietnam

 

LUNDI 15 JUILLET

HANOI au nord

C’est la capitale administrative, mais elle connait également comme l’ensemble du pays, parce qu’elle est proche de la Chine, un vrai engouement ; de plus les autorités ont compris qu’elle devait garder son patrimoine architectural, qu’elle doit à l’époque coloniale française… et qui lui confère un charme… qu’a perdu l’ancienne Saigon, la capitale économique du sud.

Après la célébration du 14 juillet, qui a rassemblé plus de deux mille invités à l’ambassade et un week end de récupération, nous démarrons la semaine à Haiphong, troisième ville du Vietnam et premier port, à une centaine de km.

Nous enchaînons :  visite d’un terminal de conteneurs en eau profonde. La compagnie HICT est installée sur plusieurs centaines d’hectares. Impressionnant ! Puis celle de l’usine flambant neuve d’automobiles du groupe Vinfast… un vrai défi ! érigée en deux ans, elle s’apprête à produire 250 000 voitures cette année et le double l’année prochaine ! Technologie de moteurs essence mais robotisation aboutie ; nous nous interrogeons sur l’absorption du marché. Les dirigeants sont confiants.

Avec Air liquide, le premier fournisseur de gaz industriel du pays, implanté sur une zone industrielle certifiée iso 14001 et à côté du « monstre » Samsung, nous retrouvons la France et un de ses fleurons. Les produits d'Air Liquide sont utilisés dans presque tous les domaines : industrie, santé, etc…

En fin d’après-midi, de retour à Hanoï, une rencontre avec le Maire était prévue ;  la délégation est accompagnée par l’Ambassadeur de France, Bertrand Lortholary ; même si la forme est très protocolaire, on sent d’emblée, lors de ce premier rendez-vous institutionnel,  la volonté de renforcer les liens et le partenariat avec notre pays. Notre groupe d’amitié et sa présidente, Stéphanie Do, première députée d’origine asiatique à l’Assemblée nationale s’y emploient. Ce déplacement en est la confirmation.

Moment très chaleureux le soir, à l’école internationale d’arts martiaux Son Long Quyen Thuat de Maitre Nguyễn Duc Moc. Son directeur est français ; les élèves nous font une très belle démonstration de ce qui fait aussi partie du patrimoine vietnamien.

 

MARDI 16 JUILLET 

Nous nous rendons à Vinh Phuc, une province montagneuse au nord-ouest de Hanoï. Nous y rencontrons le Président du Comité populaire et les représentants de l’Union des Femmes et de l’Union des travailleurs ; un appel nous est lancé à inciter nos entreprises, notamment du secteur automobile à s’implanter ici ; le meilleur accueil leur sera réservé… surtout à ceux de la filière automobile, de l’électronique, de l’informatique.

Puis nous visitons la zone de logement des ouvrières du projet de l’AFD (association française de développement) et de l’ONG Batik. Le projet PhuNu, qui se déroule en collaboration avec les partenaires locaux, notamment l’union des femmes et la fédération des travailleurs, appuie deux provinces, Hai Huong et Vinh Phuc, dans l’amélioration des conditions de vie des ouvrières, notamment la meilleure connaissance de leurs droits, la restauration des logements, l’information sur les politiques d’assurance sociale, les droits sociaux, les soins de santé féminine et le renforcement de dialogues entre les ouvrières, les entrepreneurs et les autorités locales. Ces femmes sont appelées « migrantes » car elles ont quitté leur région d’origine pour gagner leur vie ; elles gagnent en réalité très peu ; le salaire mensuel est de 150 euros, dont un quart pour le logement.

Le projet a bénéficié directement, lors de sa première phase (2014-2016), à plus de 1100 personnes, dont 80% sont des femmes travaillant dans les deux zones industrielles ciblées parmi lesquelles 60 femmes leaders, et indirectement à 67 000 femmes, 10 000 résidents, 20 entreprises et 28 propriétaires de logements dans ces deux zones.

Dans l’après-midi notre délégation rencontre Mai Tien Dung, Ministre, directeur du cabinet du Gouvernement sur le numérique ; nous nous réunissons ensuite à l’Institut Français du Vietnam qui fait un travail essentiel pour faire rayonner la culture et la langue française au Vietnam. Il a 6000 inscrits ; précisons que le nombre de locuteurs de notre langue est de 600 000 actuellement.

Suit la visite du chantier du Métro, révélatrice de la complexité des gros investissements et de leur financement dans ce pays ; pour cette troisième ligne qui se fait attendre et qui serait bien utile, une partie aérienne, une partie souterraine, deux montages, deux appels d’offre, deux technologies et beaucoup de retard !

Soirée magique au temple de la littérature, pour célébrer « 30 ans de coopération Ile-de-France et Ville de Hanoï » en présence de Valérie Pécresse. Est signé ce soir là le jumelage entre le quartier de la citadelle d’Hanoï et la ville de Provins (Seine et Marne)

 

MERCREDI 17 JUILLET

Réunion et déjeuner de travail entre notre groupe d’amitié Vietnam - France et l’Assemblée nationale vietnamienne, présidé par Mme Nguyen Thuy Anh, membre du Comité Central du Parti Communiste vietnamien, présidente de la commission parlementaire des Affaires culturelles, présidente de la section vietnamienne de l’Association des parlementaires francophones.

Mais auparavant, nous aurons été reçus par la présidente de l’Assemblée nationale vietnamienne. Une femme, la première à ce poste, de grande classe. Le bâtiment qui abrite le Parlement est tout neuf, construit à la place de l’ancien, jugé sous-dimensionné. Celui-là témoigne des ambitions du pays.

Le début d’après-midi, nous assistons à une réunion avec la commission parlementaire de la Culture, de l’Education, de la Jeunesse et de l’Enfance, puis nous rencontrons le Vice-Ministre des affaires étrangères Nguyen Quoc Cuong. Derniers interviews avec la presse à l’ambassade avant de nous envoler vers le Sud ; direction Ho chi min, à 2000 km.  Au moment de quitter l’ambassade et ses hôtes particulièrement accueillants, je fais la connaissance d’un gendarme en poste ici depuis deux ans ; il s’appelle Lionel Louchart et vient de… ma circonscription et plus particulièrement de Vieille-Chapelle ; il me dit être très heureux ici.

 

JEUDI 18 JUILLET

SAIGON au Sud

La capitale économique poursuit sa croissance XXL. Nous partons à 7h30 pour visiter l’entreprise Schneider Electric, une usine high tech, où on travaille à la chaîne de façon soutenue, mais la responsable RH prend soin de nous expliquer qu’elle joue son rôle. Des postes de 12 heures, 6 jours et 48 heures par semaine hors heures supp, dix jours de congés par an. Le Vietnamien a certes envie de gagner de l’argent, mais c’ est un gros travailleur ; c’est son engagement pour le travail qui fait la réputation du pays et le rend si compétitif ! ici le travail est la valeur numéro une  ! Puis découverte de Gameloft, entreprise française de développement et d'édition de jeux vidéo, filiale d’Ubisoft ;  c’est l’occasion de rencontrer les acteurs de la French Tech au Vietnam ; une nouvelle génération dans laquelle les franco-vietnamiens trouvent toute leur place ; nombre sont ceux qui sont tentés par un retour au pays et le fait qu’ils maitrisent parfaitement notre langue est une richesse pour eux et un avantage pour la France qui veut s’exporter.

En fin de matinée nous rencontrons Valery Gaucherand, qui représente L’Oréal Vietnam, avant de déjeuner avec la communauté d’affaires au Vietnam à la résidence du Consulat général. La table de M. le consul Vincent Floréani est très animée et délicieuse. Je fais notamment connaissance du président de la Chambre de commerce franco-Vietnamienne.

Le sujet de la formation à l’export de nos cadres français est évoqué. Les entreprises doivent certes avoir une taille suffisante pour résister ici mais il apparait que les cadres, dits « expat » ne sont pas assez préparés. Un sujet qui m’interpelle tant que j’ai la conviction que si pas d’intégration minimale, pas de business.

 La délégation reste au consulat afin de rencontrer Mme Pham Khanh Phong Lan, députée francophone de Ho Chi Min. Cette docteure en pharmacie, diplômée de l’université de Caen, effectuera une mission en France la semaine prochaine. Elle est spécialiste de la sécurité alimentaire.

En fin d’après-midi nous découvrons « la boulangerie française ». Il s’agit d’une entreprise d’insertion de jeunes en situation fragile. Le résultat de l’équipe ONG de l’IECD (institut européen de coopération et de développement) est remarquable. Une promotion de 20 boulangers est formée chaque année.

Nous terminons la journée par la rencontre avec le club Pôle France Santé.

 

VENDREDI 19 JUILLET

La journée démarre avec un trajet laborieux car il y a beaucoup de trafic, vers la zone industrielle de Binh Duong, au nord de Saigon, afin de visiter l’Usine Olmix, une entreprise bretonne qui transforme notamment les algues en matière première et aliments pour animaux. 

La seconde  visite est particulièrement impressionnante ; il s’agit  de celle au groupe Becamex, promoteur d’une ville nouvelle destinée à accueillir 200 000 habitants ; articulée autour de zones industrielles ; là encore , c’est le travail qui est central ; l’accueil y est magnifique et nous nous souviendrons longtemps de la table si joliment dressée aux couleurs de la France  et du délicieux repas , malheureusement avalé en un temps record ; mais ici au Vietnam, les agapes sont toujours de courte durée.

Nous rencontrons en fin de journée la presse locale. La moitié des journalistes est francophone. Les journalistes semblent intéressés par la réactivation des liens et la volonté partagée de les renforcer.  L’attente est forte de la proche ratification de l’accord Union européenne-Vietnam, qui fera baisser les droits de douane et facilitera les flux entre nos pays. Nous évoquons la position stratégique du Vietnam pour la France en Asie.

C’est la fin de la partie officielle de notre voyage.

 

SAMEDI 20 juillet

 Visite à ma nièce, Hélène Deprez, architecte, qui vit depuis 4 ans à Ho Chi  Min ( les Français disent toujours Saïgon). Le soir, vol de retour vers Paris, via Hanoï.

zoom sur...

Mes rapports parlementaires

rapport parlementaire

Retrouvez en téléchargement mes rapports d'informations